Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
M'hamid Express

Rallye raid au Maroc Zagora M'Hamid du 22 au 27 janvier 2017

Le M'Hamid 2012 depuis le SSV Obey 122, rallye raid Zagora Maroc SSV, 4x4, moto, quad, camion

Publié le 3 Septembre 2012 par GSO 4x4

Fini, les vacances, au boulot... Dur, dur et en plus il faut déjà penser à remettre sa machine en route pour le M'Hamid Express 2013... Ca fait beaucoup de chose à faire, mais vous allez vous en sortir !!! Et puis quel plaisir de remettre ses mains dans le cambouis, passer tous ses week end dans la fosse, meuler, souder, vidanger...

Certains ont déjà commencé, si si, et pendant leurs vacances j'ai nommé les basques qui reviennent de nouveau avec un engin de guerre, un brave hj61 de 500.000 kms, ils n'ont peur de rien !!!!

D'autres attendent leurs dernières pièces, et non des moindres, par exemple un moteur tout neuf pour Kamal, attention les Gadiris va y avoir de la concurrence.

Des nouvelles seront données régulièrement sur les travaux des uns et des autres...

Pour l'instant les stars du blogs sont Michel Blanc et Frédéric Benedetti, pigiste à ses heures ( fred@pressroom.pro) qui a fait un très beau résumé de son premier rallye raid à bord d'un SSV espagnol, un Obey, moins connu que les productions outre atlantique et dont je crois que c'est le premier exemplaire qui faisait ses premiers tours de roue sur un vrai rallye raid , qui plus est en Afrique !!!

Pour une première cela a été une belle première, avec tout ce que ça comporte, de l'excitation, des joies, des peines, des pannes, des réparations, des améliorations, du rafistolage, des exploits, des galères mais surtout une expérience hors du commun, la bas au Maroc, à la fin de la route.

Laissez vous emporter par la plume de Frédéric, agrémenter de quelques photos de Frédéric et de Xavier Rouchouse

122-arrivee.jpg

"Salut tous,

Il y a quelques semaines, j’étais au Maroc sur un Rallye-Raid. Pour l’occasion, j’ai fait une infidélité aux buggys puisque je courrais en SSV en équipe avec M. Blanc.

Notre machine était un RBS Obey (Made in Spain) sans grosse préparation… Excepté les indispensables modifications liées à la sécurité (coupe-circuit, renfort arceaux, baquets, harnais, extincteur, outillage de bord, kit de survie…)

Voici un petit compte-rendu de cette expérience !
(Certain l’ont reçu en temps réel chaque soir par email)

20/01/2012
Nous sommes arrivés hier à l'aéroport de Marrakech et nous avons passés les contrôles sans problème... malgré les plaques à sable sanglées sous mon sac et le bidon pendouillant sur le côté !

Direction le sud à bord d'une Renault Symbol de location, mais avant il faut passer l'Atlas par le col de TICHKA. En cette saison, à plus de 2200 m, il y a de la neige... Faut souffrir avant de rejoindre le sable chaud...
tichka-2.jpg
Cette nuit, petite étape à mi-parcours dans un hôtel d’Ouarzazate. La capitale du cinéma Marocain se prépare à accueillir un tournage et des décors égyptiens sont en construction !

Ce matin,  nous avons repris la route. En chemin, nous avons recueillis un Berbère en grand habit et en panne au bord de la nationale. En remerciement, il nous a longuement invité chez son cousin à boire le thé, nous a habillés en Touareg, et nous a expliqué leur mode de vie...

touareg.jpg
Nous sommes maintenant à l’hôtel de M'hamid, le point de départ de la course. Petite déception, il fait plutôt frais avec un fort vent de sable... froid. Il parait que hier c'était pire avec carrément une tempête !



Pour l'instant, notre SSV n'est pas encore arrivé... Bref, nous sommes un peu désœuvrés...
Ça ira mieux demain... Winch Allah !

21/01/2012
Finalement, notre SSV est heureusement arrivé hier tard dans la soirée.
Le camion qui transportait notre SSV (ainsi que des 4x4) a eu des misères à la douane. Classé en fret, il est resté bloqué 24h à Tanger et a dû faire appel à un transitaire pour s'en sortir !
Ce matin, nous avons commencés par décharger les 3 cantines et les roues placées sur des porte-bagages provisoires afin d’amortir au maximum le transport du véhicule par camion.
ebay-pret.jpg
Les autres concurrents continuent aussi à arriver et nous commençons à faire connaissance avec les différentes équipes. On attend ici une cinquantaine de véhicules: Auto, Moto, Buggy, SSV et même un camion... Il y a déjà quelques belles machines !

La période de mise au point a commencée. Chacun fait des aller-retour sur les pistes sableuses autour des hôtels pour tester sa machine. Déjà de la casse chez certain.
Comme les autres, nous affinons les réglages, nous calculons notre autonomie dans le sable et nous évaluons notre vitesse de pointe : On monte à 110km/h sur la router goudronnée qui nous ramène à l’hôtel mais on peine à tenir le 85km/h sur piste. La consommation de notre bicylindre 850cc atteint facilement les 25 litres par 100km.

essais.jpg

Demain, encore un peu de roulage, puis les organisateurs commencent les contrôles techniques et administratifs.

22/01/2012
Aujourd'hui, ça commence à chauffer !
Au niveau météo, mais aussi dans les esprits: La course approche !
L'ensemble des participants sont arrivés et on dénombre de sérieux concurrents.
Mes préférés sont les impressionnants Predator X18, mais il y a aussi un énorme buggy américain (4 places et V8 de Corvette), un chouette Bowler et une belle brochette de Toyota (dont 2 FJ Cruiser) et de Land Rover (dont des Range Rover de course), un RZR 4 places, deux RZR 900 XP, etc, etc…

Les dépanneurs Marocains aussi sont là. Ils restent à l'affut des malheureux qui doivent déjà faire appel à leurs services... Et il y en a !
depanneurs.jpg
La matinée a été consacrée aux divers contrôles. Nous sommes désormais le No 122.
Le GPS est chargé avec les points de passage obligés et, après une séance de collage d'autocollants, nous sommes allés tester notre RBS Obey sur les premiers points de l'étape de demain.

Ces 60 km nous ont permis de faire plusieurs constats majeurs: On ne peut pas compter sur nos freins (tant pis, c’est pour les lâches). La consommation élevée se confirme (donc une autonomie amoindrie) et les pneus avant touchent la caisse sur les réceptions un peu prononcées...
Nous ne pouvons rien au premier problème, sinon ravitailler plus souvent. Pour leur part, les RZR 900 XP atteignent allégrement les 40 litres par 100 km.

Sinon, pour gagner en débattement, nous avons rehaussés les suspensions et relevés la carrosserie. Malgré cela, on touche toujours dans les gros trous. Va falloir adapter la conduite !

Ça a été aussi l'occasion pour moi de prendre en main la machine de Michel et je suis agréablement surpris par sa stabilité malgré le centre de gravité plus élevé que mon buggy...

Un premier briefing, assez tardif, a clôturé la journée. Demain, départ du premier jour de course à partir de 9h. Au programme, 188 km à parcourir (au cap donc sans doute bien plus en réalité) dans le grand sud Marocain dont le passage des premières vraies dunes...

23/01/2012
Dure journée ! Pourtant, tout avait plutôt bien commencé…
122-d1-r.jpg
Nous avions dépassés plusieurs 4x4 partis devant nous, devancés le RZR 4 places qui nous précédait et qui avait fait une erreur de navigation. Nous nous sommes frayé un chemin dans de belles dunes parmi les 4x4 ensablés (dont un Range Pickup sur le toit avec les 4 roues en l'air). Nous n'avions ratés aucun CP et notre carton comportait tous les précieux tampons.

Bref, on pointait 16ème à mi-parcours de la première boucle... Jusqu'à ce qu'on casse un moyeu avant.
Avec les roues en "chasse neige", plus moyen de continuer, surtout dans cette zone de sable mou !

Seule solution, utiliser la radio VHF de secours pour demander de l'aide. Là commence une longue attente: Arrivée d'une vieille Land-Rover mal outillée. Palabres sur ce qu'il convient de faire, démontage du train AV de notre machine pour l'arrimer au pare-chocs AR de la dépanneuse improvisée, installation tant bien que mal de nos personnes dans une benne encombrée, cheminement chaotique jusqu'à l'arrivée... et démolition en règle de notre bouclier AV à chaque soubresaut du terrain !
d-pannage.jpg
Au total, nous avons passés 4 heures naufragés dans les dunes (au passage, j'ai pris des "couleurs").
Maigre consolation: Beaucoup beaucoup de casse chez les autres aussi: Des ponts, des boites, des arbres de transmissions et un moteur. De nombreux équipages travaillent eux aussi sur leur véhicule...
Les 2 premiers sont un gros buggy Predator et un petit Polaris XP...

Heureusement, nous avons la pièce de rechange dans les cantines d'assistance. En ce moment, notre mécano (presque) attitré s'affaire en remettre notre RBS Obey en état. Nous prendrons le départ demain matin malgré de lourdes pénalités pour ne pas avoir fini l'étape.

reparations.jpg
Le PC course nous promets de belles difficultés demain: Grandes dunes, fech-fech, marches, oued... On s'est promis de jouer la stratégie et la fiabilité en économisant notre RBS Obey !

Au moment où j'écris ces lignes, j'entends encore des bruits de mécanique sur le parc coureur. Moi, je vais dormir un peu. Nous devons nous lever tôt pour préparer notre SSV à cette seconde étape.

24/01/2012
Ça continue et ça dure... Mais on persiste !

Hier, obnubilé par la casse du moyeu de roue, nous ne nous sommes pas aperçus des autres problèmes. En fait, La transmission de notre RBS Obey est finalement en piteux état.
Le 4x4 ne s'enclenche plus et il est très difficile de changer les rapports. A un moment, nous avons cru devoir rentrer en marche arrière...

Ce matin, levés tôt, nous avons entamés la journée par 2 heures de mécanique. L'idée était de remplacer les amortos AV par les EMC destinés originellement à un Buggy.

En route vers la ligne de départ, il s'est avéré évident que ces suspensions n'étaient pas adaptées à notre SSV bien plus lourd à l’AV qu’un Buggy 2 roues motrices.

depart-et2.jpg
On a pensé à jouer la stratégie en prenant le départ puis en coupant immédiatement vers le CP le plus proche pour prendre quelques points au classement, puis en rejoignant directement l’hôtel pour une remise en état mécanique. D’ailleurs, beaucoup ont été étonnés de nous voir prendre un cap à l'opposé dès le début. En fait, le CP était à 40 km et nos problèmes allant en s’aggravant, nous sommes rentrés au plus court...

Décidés à rattraper notre retard dans la course, nous avions déjà sauté le petit déjeuné et on allait vraisemblablement faire de même pour le repas. Du coup, à l’inverse de nos prévisions, nous avons pris un petit déjeuner copieux et tardif... Suivi d'un repas complet !

Pendant que nous restons à mécaniquer notre véhicule, les autres tombaient comme des mouches: Casse mécaniques et tonneaux (sans gravité pour les hommes).
Pour ma part, je regrette d'avoir raté les 2 boucles dans les dunes géantes. J’espère qu'il y en aura d'autres...

Si nous avons à peu près résolus nos soucis, il reste impossible de rouler en 4 roues motrices.
Nous avons confié à Momo(hamed) le soin de refabriquer les cannelures absentes.
re-repararation.jpg
Chacun sait qu'en Afrique, le délai pour l'impossible est de 24H. Nous ne récupérerons donc l'arbre de transmission fautif (et donc nos 4 roues motrices) que demain soir... Enfin, si Allah le veut bien !

A ce sujet, les Marocains d'ici ont la preuve que Allah existe... Comment expliquer autrement ce drôle de phénomène local ? Des Européens viennent casser volontairement leurs voitures au grand bénéfice des mécanos du coin !
garage-du-coin.jpg
Persévérants, nous reprenons la course demain. On est loin au classement et on cumule les pénalités... Mais qui sait, si tous les autres abandonnent sur casse définitive, nous arriverons peut-être à quelque chose !
Une longue étape de 300 km nous attend. Heureusement, ça devrait être assez roulant et nous espérons nous en sortir avec nos deux seules roues motrices.

25/01/2012
Qui va piano va siano. Telle a été notre devise aujourd'hui !
depart-et3.jpg
Plus question de doubler les autos ou de suivre les quads. Notre RBS Obey n'en est plus capable.
Nous ne jouons plus le chrono mais seulement les points... D'ailleurs ça marche puisque nous sommes déjà remontés au "général" !
ravitaillement essence
En effet, nous avons enfin terminés une étape dans cette course !
Il est vrai que, avec nos 4 roues motrices en panne, nous avons coupés pour éviter les grandes dunes (malgré encore des pénalités).
Les impressions des pilotes qui en revenaient ne nous ont pas incités à prendre ce risque...
Bref, nous avons franchis la ligne d'arrivée près de 8h après être partis.
122-calotropis-r.jpg
A notre décharge, nous avons assistés pendant 1h30 un quadeur qui a chuté lourdement un instant avant que nous n'arrivions. Ce soir ce pilote dort à l’hôpital de Zagora avec une épaule cassée. Il sera rapatrié en France demain… Son quad, bien vrillé, suivra plus tard.

Sur la ligne d'arrivée, Momo nous attendait avec une bonne nouvelle: Notre arbre de transmission nous attend au garage. Selon ses dires, il est "plus solide que d’origine" !!!

mecano-arrivee.jpg
Ce génial mécano du désert a greffé un morceau de moyeu de R12 "quasiment neuf" sur notre pièce. Nous l'avons remonté ce soir, juste avant le briefing au PC Course... Et ça marche parfaitement !

Ça ne résout ni nos amortos AR qui ont crachés leur huile, ni nos freins inopérants... Mais on récupère un mode 4x4. Cela sera bien utile pour demain qui promets du sable et des dunes !

Après plusieurs jours de mécanique et de navigation dans le baquet de co-pilote, nous échangeons nos rôles.
C'est moi qui prendrai le volant pour cette étape de 200 km. Nous allons continuer de ménager notre monture... Et je vais essayer d'éviter les ensablages (sans garantie) !

ensablé en 2 roues

26/01/2012
Bienvenue chez les fous du volant !

Ce matin, face au cortège d'engins hétéroclites, un moment je me suis cru devant ce dessin animé de mon enfance : Deux Range-Rover cabossés et sans pare-brise côtoient des buggys démentiels, des Toyota trafiquées et toutes sortes de véhicules rafistolés à la "va-vite" !
Satanas, Diabolo, Frères Têtedure, Professeur Maboulette, Pénélope Jolicoeur... Ils sont tous là et tous attendent le départ !

Aujourd'hui, le but du jeu était de traverser l'Erg de Chegaga dans sa plus grande largeur, soit un cordon de dunes de 30 km au cap, puis de revenir par de longues pistes sans fin !
Et bien, notre équipage a réalisé la boucle complète et parcourus tous les points GPS.
122-avec-4x4-r.jpg
Certes ce fut à faible allure: Nos suspensions sont maintenant complètement HS et ça tape de partout.
Certes nous avons fait de la mécanique au milieu des dunes: Le sélecteur s'est encore grippé en marche arrière et nous avons dû ouvrir le carter dans le sable. Mais tout de même nous avons finis cette étape et on remonte doucement au classement à force de passer des véhicules plus malchanceux.
122-dunes-r.jpg
Le leader, un buggy Predator, a fait un tonneau par l'avant. A peine sur ses roues, il est reparti. Un Jeep Cherokee a éclaté son radiateur en retombant trop violemment d'une dune. Le Range-Rover gris a déjanté 3 fois. Le Polaris XP a frisé constamment la panne de carburant et a raté le dernier CP. Un concurrent en panne n'a pas pu rentrer et l'organisation l'a installé dans un bivouac de désert...

Au général, les premiers restent des buggys 2 roues motrices, immédiatement suivis par un RZR 900XP.

Demain dernier jour de course avec une boucle de 33km à parcourir 3 fois.... du moins si elle n'est pas annulée pour cause de terrain impraticable. En effet, nous avons reçu quelques gouttes sur le chemin du retour et les oueds pourraient se mettre à couler s’il pleut dans les montagnes environnantes…

Encore quelques photos sur : http://www.my-net.fr/gallery/viewer.php?albid=158&stage=1

27/01/2012
Dernier jour de course

Contrairement à mes inquiétudes, pas de pluie mais un grand beau temps. Sans nul doute la meilleure météo depuis notre arrivée !

Les averses éparses d'hier ont été sans conséquence et nous roulons volontiers dans les oueds bien secs et bien sableux. Seule la surface des dunes est devenue nettement plus sombre mais le sable orange ressort sous les roues des véhicules.
122-dernier-jour-r.jpg
Au programme d'aujourd'hui, une longue séance photo au départ puis une boucle d'environ 35 km à parcourir 3 fois: Autant dire un sprint pour les leaders... Surtout que le départ est donné avec 2 concurrents cote à cote ! De belles images pour les photographes et cameraman officiels !

photo-finish.jpg
122-et-range-depart.jpg
En revanche, pour nous c'est une course de régularité.
Nos amortisseurs ont définitivement démissionnés (plus d'hydraulique). Les hommes et la machine souffrent sur chaque bosse. Dès que l'on est tenté de prendre de la vitesse, notre monture nous rappelle à l'ordre en nous bottant sévèrement les fesses ou en émettant des bruits inquiétants.
122-a-l-attaque-r.jpg
Nous avons donc maintenu une vitesse faible mais constante, optimisé la navigation pour suivre le chemin le plus court et le moins défoncé. Malgré quelques coupes en hors-piste, nous n'avons raté aucun point de contrôle... Contrairement à une majorité de véhicule de tête qui n'ont pas vu le CP au détour d'une dunette !
Il n'est pas impossible que nous ayons gagné quelques places au général !
122-derriere-dune-r.jpg
Nous verrons cela ce soir à l'apéro d'adieu où seront annoncés les résultats finaux.

Pas de regret. Nous avons amenés, tant bien que mal, notre RBS Obey sur la ligne d'arrivée.
A ce propos, la réparation de Momo a tenu ses promesses !
122-heureux-arrivee-r.jpg
De retour (pour une fois) de bonne heure à l’hôtel, nous avons rangés l'outillage et les pièces dans les cantines puis remontés les porte-bagages provisoires. Une fois ces malles chargées sur le Buggy/SSV, rien de dépasse et le transport est bien optimisé. Voilà déjà notre RBS Obey sur le camion en route vers la France… Sniff, c’est déjà fini !

28/01/2012
Les résultats sont tombés (aiee) !

Auto (toutes catégories confondues):
- 1er Buggy Predator X18
- 2ème Buggy Corvette
- 3ème Polaris 900 XP (stock)
- 4ème Polaris 800 4 places
- 5ème Toyota HDJ80 (proto)

Nous sommes à la 21ème place...

Il est étonnant de constater qu'on ne commence à trouver des 4x4 traditionnel qu'à partir de la 5ème position... Et encore ce sont des protos très affûtés qui ont fait de la mécanique lourde presque tous les soirs !

Une mention personnelle pour les deux Polaris 900 XP. Ils ont fait merveilles sur tous les terrains, sans jamais aucune casse, malgré le pied lourd de leurs pilotes. Impressionnant !

Sans quelques erreurs de navigation pour l'un, et plusieurs tonneaux qui ont (juste un peu) retardés l'autre, ces SSV avaient la possibilité d'être les grands vainqueurs toutes catégories confondus...

Outre le classement, ce Rallye-Raid a été l'occasion de rencontrer d'autres passionnés et nombreux sont ceux avec qui nous avons échangés nos coordonnées.

A l'instant nous reprenons la route vers Marrakech. Nous avons la journée pour parcourir les 500 km de mauvaises routes qui nous séparent de l'aéroport. Visiblement, de la neige est encore tombée au col…
Notre avion est à 3h40 (du matin) et la nuit promet d'être courte !

En chemin, nous ferons sans doute une pause pour un thé de "au revoir" chez le caravanier rencontré à l'aller...

Fred"

Merci à eux pour leur belle participation, il fallait oser.

C'est toujours dur d'être les pionniers mais c'est grâce à eux que le sports automobile avance, que le monde avance.

 

En 2013 ils devraient être plusieur "MINI" peut être pour un nouveau challenge....

Allez faire un tour sur BPAF, un site qui leur est spécialement dédié.

Et bonne chance à eux !!!


Commenter cet article

plomberie paris 15/02/2015 13:41

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement